Informations concernant le diagnostic

Système d’air secondaire (2)

détection des pannes

Grattements ou sifflements dans le compartiment moteur lors d'un démarrage à froid ? Code de défaut P0410 ou P0411 dans la mémoire d'anomalie ?
Nous en expliquons l'origine et comment contrôler une pompe d'air secondaire et une valve d'air secondaire.

Système d’air secondaire et diagnostic embarqué

Dans le cadre de l’ EOBD, le contrôle du système d’air secondaire ne porte que sur le raccordement électrique, et non sur son efficacité. Le contrôle du raccord électrique porte sur les courts-circuits vers la masse, les courts-circuits vers la tension d’alimentation et les coupures.

Dans le cadre du diagnostic embarqué américain OBD II, l’efficacité du système d’air secondaire est contrôlée :
Pour le contrôle, la pompe à air secondaire est mise en circuit une fois par cycle de conduite, le moteur étant à température de service. La sonde lambda détecte alors un excédent d’oxygène. Le signal fourni par la sonde est comparé avec les valeurs prescrites du calculateur.

Les codes de défaut OBD possibles sont :

  • P0410 Panne de fonctionnement
  • P0411 Débit insuffisant

Une valve d’air secondaire ouverte peut entraîner une falsification du signal de la sonde lambda, interprété comme « trop pauvre ». Cela peut entraîner le message d’anomalie suivant :

    • Sonde lambda – limite de régulationatteinte

     

    Conseils de détection des pannes

    Les réclamations les plus courantes liées au système d’air secondaire sont :

    • La pompe à air secondaire émet des bruits
    • Pompe à air secondaire hors fonction

    Dans la plupart des cas, du condensat de gaz d’échappement a pénétré dans la pompe à air secondaire, en raison d’un clapet anti-retour défectueux ou d’une commande de la valve d’air secondaire défectueuse, causant un dommage à la pompe.
    La pratique a montré que bien souvent, seule la pompe à air secondaire a été remplacée. C’est pourquoi, les anomalies surviennent de nouveau peu de temps après.

    Le mauvais fonctionnement d’un composant isolé dans le système d’air secondaire peut causer des dommages à d’autres composants. C’est pourquoi, le contrôle doit porter sur tous les composants en cas de panne.

    Contrôle : Pompe à air secondaire

    Le moteur étant froid, la pompe à air secondaire doit se mettre en marche de façon audible pour 90 secondes max., après le démarrage du moteur.
    Pour effectuer un contrôle des composants, le moteur se trouvant à température de service, la fiche de raccordement de la pompe à air secondaire peut être débranchée pour être raccordé à la tension de bord.

    Remarque :
    La pompe à air secondaire n’est pas conçue pour un service continu ; ne pas la faire fonctionner plus de 90 secondes !

    • Si la pompe d’air secondaire ne fonctionne pas ou si elle fait entendre un bruit de raclement, de sifflement ou de grattement, elle doit être remplacée.
    • Dans ce cas, contrôlez également les autres composants du système d’air secondaire.
    • Contrôlez si le filtre à air moteur est encrassé. Si l’aspiration de l’air secondaire n’a pas lieu depuis le système d’aspiration, mais directement depuis le compartiment moteur, un filtre à air séparé se trouve devant la pompe à air secondaire, celui-ci pouvant être colmaté.

    Contrôle : Valve d’air secondaire

    Le fonctionnement d’une valve d’air secondaire commandée par dépression peut être contrôlé au moyen d’une pompe à vide manuelle, à l’état déposé :

    • Si la valve d’air secondaire ne s’ouvre pas lorsqu’elle est commandée par dépression, elle doit être remplacée.
    • Si la valve d’air secondaire s’ouvre lorsqu’elle est commandée par dépression, l’électrovanne de commande (clapet d’inversion électrique) et les flexibles de dépression doivent être contrôlés.
    • Si la dépression générée avec la pompe à vide manuelle chute, cela signifie que la membrane de la valve d’air secondaire n’est pas étanche.
    • La présence de dépôts côté pompe à air secondaire (essai au doigt, voir illustration ci-contre) est le signe d’un défaut d’étanchéité du clapet anti-retour.
    • Débrancher le tuyau de raccordement entre la pompe à air secondaire et la valve d’air secondaire.

    Dans ce cas, il se peut que la pompe d’air secondaire soit déjà endommagée : Contrôler la pompe d’air secondaire et la remplacer au besoin.

    Contrôle : Clapet d’inversion électrique

    • Le clapet d’inversion électrique est alimenté en courant pour la durée de l’injection d’air secondaire (phase de démarrage à froid). Lorsqu’elle est alimentée en courant, le clapet d’inversion électrique assure le passage, le passage est interrompu en l’absence d’alimentation.
    • Le passage et l’étanchéité peuvent être contrôlés avec une pompe à vide manuelle.
    • Durant l’injection d’air secondaire, la fiche du clapet d’inversion électrique doit être alimentée en tension de bord, sinon, le système présente un défaut électrique devant être localisé à l’aide d’un schéma électrique.

    Contrôle : Système à dépression

    • Les défauts d’étanchéité peuvent avoir pour effet que la pression de commande n’est pas atteinte.
    • A l’aide d’un manomètre, raccordé par exemple à la pompe à vide manuelle, il est possible de contrôler la dépression de commande (le vide) au niveau du clapet d’inversion électrique et des valves d’air secondaires commandées par dépression.
    • Si la dépression de commande n’atteint pas au moins 390 mbar (correspondant à 610 mbar de pression absolue), il faut contrôler l’absence de fuites sur l’ensemble du système à dépression et remplacer la pièce défectueuse.

    Les causes de défaut peuvent être :

    • Tuyaux défectueux (porosités, morsures de fouines)
    • Raccords non étanches au niveau des valves pneumatiques
    • Clapets anti-retour/chambre à dépression non étanches
    • Membranes ou joints des positionneurs pneumatiques défectueux/poreux
    • Défauts d’étanchéité dans la conduite d’aspiration
    • Pompe à vide défectueuse

    Contrôle : Raccordement vers le collecteur de gaz d’échappement

    Un joint défectueux peut avoir pour effet que les gaz d’échappement sortent de la bride de raccordement en émettant un bruit.

    • Contrôler l’étanchéité du raccord, rétablir l’étanchéité au besoin.

    Cela peut également vous intéresser