Informations concernant le produit

Remontage complet de culasses neuves (moteurs OHV)

Comment se déroule le remplacement des culasses ? Peut-on réutiliser des culbuteurs usagés ? Comment contrôler des soupapes usagées ? Et comment mesurer le jeu de guidage des soupapes ? Cet article vous explique comment assembler les culasses.

Contrôle des composants

Préparation

Enlever la cire de conservation des culasses neuves, les laver et vérifier l'absence de détériorations extérieures. Nettoyer les orifices d'huile et les guides soupape à l'aide d'une brosse.

Remarque : Nettoyez soigneusement les pièces réemployées et remplacez les pièces usagées défectueuses.

Contrôle des soupapes usagées

Les sièges des soupapes ne doivent pas présenter de traces de chocs. Sinon : remplacer les soupapes ou retoucher les sièges des soupapes à l'aide d'une rectifieuse de soupapes.

Les queues des soupapes doivent elles aussi être intactes. Par conséquent, rectifier les surfaces des queues de soupape détériorées ou remplacer les soupapes.

Les zones de serrage et les rainures pour les demi-cônes doivent être intactes et exemptes de bavures. La complémentarité avec les demicônes doit elle aussi être parfaite. Pour des raisons de sécurité, les demi-cônes doivent toujours être changés.

Contrôler la concentricité de la surface du siège de la soupape avec un prisme et un comparateur à cadran. Les soupapes voilées doivent impérativement être remplacées.

Les tiges de soupape ne doivent présenter aucune trace d'usure visible. Le diamètre des tiges de soupape et la longueur des soupapes doivent correspondre aux instructions du constructeur (manuel d'atelier).

Contrôle des culbuteurs

Les culbuteurs usagés ne doivent pas être tordus ou fissurés. Les orifices d'huile destinés à la lubrification des culbuteurs et de l'arbre des culbuteurs doivent être libres.

Les zones d'actionnement des soupapes et les coussinets sphériques ne doivent présenter aucune détérioration comme des zones de grippage ou des traces de compression. Pour un jeu axial correct, il faut que les
diamètres des axes des culbuteurs et leurs alésages correspondent aux valeurs prescrites par le constructeur du moteur (manuel d'atelier).

Contrôle du jeu de guidage des soupapes

Déduire les cotes de diamètre de la tige de soupape et du guide soupape l'une de l'autre et les comparer aux valeurs de jeu prescrites par le constructeur. Si le jeu est trop important, il se peut que la soupape soit usée ; elle doit dans ce cas être remplacée. Si le jeu est trop faible, retoucher le guide soupape à l'aide d'un alésoir.

Valeurs recommandées pour le jeu de guidage des soupapes

Ø tige de soupape

Soupapes d'admission

Soupapes d'échappement

6 – 7 mm

10 ... 40 μm

25 ... 55 μm

8 – 9 mm

20 ... 50 μm

35 ... 65 μm

10 – 12 mm

40 ... 70 μm

55 ... 85 μm

 

Mesure du retrait des soupapes

La cote de retrait des soupapes doit correspondre aux instructions du constructeur (manuel d'atelier). Une soupape dont le retrait est trop important doit être remplacée. Si le retrait est trop petit, vérifier qu'il s'agit
bien de la bonne soupape. Remplacer la soupape si nécessaire ou retoucher le siège rapporté de soupape jusqu'à atteindre la cote de retrait prescrite.

Attention : Un retrait trop important de la soupape entraîne une compression insuffisante. Si le retrait est trop petit, la soupape risque d'entrer en collision avec le piston en fonctionnement.


Contrôle de l'étanchéité des soupapes

Essai de dépression

Le contrôle nécessaire de l'étanchéité des soupapes peut être réalisé à l'aide d'un essai de dépression côté canal. En lieu et place de cet essai, il est aussi possible de verser une petite quantité de liquide (essence, pétrole) dans la cavité de la chambre de combustion.

Rodage des soupapes

En cas de défauts d'étanchéité, vérifier d'abord l'absence d'écarts de concentricité et de détériorations au niveau des soupapes avant de retoucher les sièges rapportés des soupapes ou de roder les soupapes.

Remarque : Des dégâts de transport peuvent être à l'origine d'écarts de concentricité des soupapes neuves. C'est pourquoi il est recommandé de vérifier la concentricité des soupapes neuves.


Montage des composants

Montage du joint de queue de soupape

Lubrifier les tiges de soupape avant leur montage définitif et introduire les soupapes dans les guides soupape. Monter les sièges des ressorts de soupape ou les rotateurs de soupape (si prévus).

Glisser les joints de queue de soupape sur les tiges de soupape à l'aide d'une douille de protection lubrifiée.

Emmancher les joints de queue de soupape sur les guides à l'aide d'un outil de montage approprié.
Les joints de queue de soupape avec supports en plastique peuvent être emmanchés à la main. Les joints de queue de soupape avec supports métalliques sont mis en place en frappant délicatement à l'aide d'une massette en plastique. Le joint est en place lorsque le bruit de la massette change (il devient plus sourd).

Remarque : L'utilisation de douilles de protection est recommandée afin de ne pas endommager les lèvres d'étanchéité lors du passage sur les arêtes vives des rainures des cônes.

Montage des ressorts de soupape

Vérifier la longueur et la perpendicularité des ressorts de soupape. Insérer les ressorts de soupape avec les coupelles des ressorts de soupape et les enfoncer à l'aide d'un outil ou dispositif approprié pour le montage des demicônes.